Comment devenir ambulancier ?

Comment devenir ambulancier ?

Les ambulanciers sont très demandés. Il faut environ six mois pour obtenir un diplôme. Dès la troisième année, il est possible d’y accéder sans condition de diplôme. L’aide d’urgence semble offrir de l’espoir à tous ceux qui sont attirés par elle ! Il faut cependant savoir que les aménagements publics sont généralement coûteux.

Chaque année, un nombre croissant de personnes deviennent ambulanciers. Ce métier est essentiel pour le transport des malades et des blessés, et chacun peut le devenir s’il le souhaite.

Description du poste d’ambulancier

À l’aide d’un véhicule spécialement adapté, l’ambulancier transporte les blessés et les malades.

Il est appelé à jouer le rôle d’auxiliaire médical et de transporteur spécialisé. L’ambulancier aide le patient à rejoindre le véhicule en le portant sur un brancard si nécessaire.

Un dispositif d’assistance médicale peut être utilisé par l’ambulancier pour surveiller l’état du patient. À son arrivée, il doit être en mesure de communiquer l’état du patient au personnel infirmier.

En plus de la conduite, il doit également rassembler des documents (dossiers hospitaliers, carte de sécurité sociale, etc.), constituer des dossiers et rassembler des reçus. Qu’un GPS soit installé ou non sur le véhicule, il doit avoir en tête les principaux itinéraires à emprunter. Son permis C et D peut lui permettre de conduire des véhicules de type fourgon.

Il est par définition impossible pour lui d’être seul. En général, il y a deux ambulanciers dans un véhicule : le premier doit être certifié par l’administration des ambulances de l’État (DEA), et le second est un ambulancier auxiliaire.

Les ambulanciers privés travaillent pour des services d’ambulances privés, tandis que les ambulanciers publics travaillent pour des hôpitaux publics (comme les ambulanciers du SMUR).

Comment devenir ambulancier

L’obtention du diplôme d’État d’ambulancier (DEA) n’est pas nécessaire pour exercer le métier d’ambulancier. Le processus de recrutement consiste en des examens écrits (français et arithmétique) et des épreuves orales d’admission.

Les conditions d’admission au programme sont uniquement les suivantes :

  • 3 ans d’expérience avec le permis B (2 ans si conduite accompagnée)
  • Il faut avoir au moins 18 ans
  • Avoir un certificat de conduite d’ambulance délivré par la préfecture
  • Présenter un certificat ABCSU ou équivalent de secourisme d’urgence (niveau 1)
  • .
  • Il est demandé de posséder un certificat médical de vaccinations à jour et un certificat médical de non-contre-indication à la profession d’ambulancier.
  • Avant de pouvoir rejoindre un Institut Français de Formation en Ambulances (IFA), vous devez suivre une formation d’une durée de 18 semaines qui comprend également un stage dans un service ambulancier.

Quelles qualités pour devenir ambulancier ?

En outre, un bon ambulancier connaît parfaitement l’itinéraire, sait conduire, est attentif et prévenant envers le patient pour le mettre à l’aise. En plus de faire preuve de sang-froid et de vigilance, il applique les premiers soins requis par l’état du patient. Les conséquences sont graves, même pour une petite erreur ! Physiquement et mentalement, il est fort. L’ambulancier est en mesure d’avoir un rythme de travail soutenu, des horaires parfois irréguliers, des déploiements quotidiens de patients (port de brancards, de personnes handicapées…).

Vous allez devoir faire face à des interventions longues, d’urgence avec des patients en détresse.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.